Macron, retour vers le futur

L’hypnose n’est pas une politique. Elle détourne de la réalité.

S i nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change », la célèbre phrase de Giuseppe Tomasi di Lampedusa dans Le Guépard s’applique à l’actuelle séquence française. Derrière les apparences de modernité du nouveau président, Emmanuel Macron, se cachent la même impasse que celle que nous avions dénoncée chez François Hollande en 2014 [1] et cet univers enchanté dans lequel vivent nombre de politiques de par le monde. Nous sommes dans la pensée magique, celle qui provoque les catastrophes…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents