Theresa May s’entête

Les conservateurs britanniques ont perdu leur majorité parlementaire le 8 juin.

Treize députés de moins. Les conservateurs britanniques emmenés par Theresa May ont perdu leur majorité parlementaire le 8 juin, au sortir d’un scrutin donné comme « imperdable ». Ils disposaient d’une avance de 20 points dans les sondages lorsqu’en avril la Première ministre a décidé de convoquer ces élections anticipées. Pour finir, les Travaillistes ont obtenu près de 40 % des suffrages et 262 députés. Soit 32 sièges de plus par rapport à la législature élue en 2015. Avec cette spectaculaire remontée en…

Il reste 82% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents