Philippe Mangeot : « Nous avons produit notre propre légende d’Act Up »

Philippe Mangeot raconte ici son expérience de coscénariste de 120 Battements par minute et analyse l’impact social du film.

Philippe Mangeot, entré à Act Up en 1990, président de l’association entre 1997 et 1999, y a milité aux côtés de Robin Campillo, avec lequel, une vingtaine d’années plus tard, il a écrit le scénario de 120 Battements par minute, en salles le 23 août. Son point de vue touche à l’esthétique et au politique. Comment êtes-vous arrivé dans ce projet ? Philippe Mangeot : Un jour, Robin Campillo déjeunait avec Hugues Charbonneau et Marie-Ange Luciani, de la maison de production Les Films de Pierre, qui ont…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents