Sélection : vers la fin de l'université universelle ?

Près de 90 000 jeunes se retrouvent sans affectation pour la rentrée 2017. Face à cet échec, le gouvernement veut renouveler l'enseignement supérieur en imposant une sélection à l'entrée.

Au lendemain de la troisième phase d'Admission post-bac (APB), ils sont 90 000 bacheliers et étudiants en réorientation, à ne pas savoir où ils iront en septembre. Parmi eux, Louisa, bac S récemment acquis, fulmine : « J'ai fait cinq vœux à l'université, dans des secteurs et domaines différents. Je ne suis pris dans aucun ! » Comme elle, ils sont 10 000 à ne pas avoir eu de place en licence, des formations qui, pourtant, sont ornées d'une pastille verte sur APB, indiquant que l'entrée y est garantie. «…

Il reste 90% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents