Rentrée politique : L’heure de vérité

Vent debout contre le bouleversement annoncé du code du travail, la France insoumise et le PCF escomptent bien mobiliser contre « le gouvernement des riches et du Medef ».

L’affrontement est inévitable. Entre le gouvernement, qui dévoile ce jeudi le contenu des ordonnances réformant le code du travail, et la gauche syndicale et politique, le temps n’est plus au dialogue. L’a-t-il d’ailleurs jamais été ? Les multiples rencontres bilatérales entre la ministre du Travail ou (plus souvent) les membres de son cabinet et les partenaires sociaux qui se sont multipliées tout au long de l’été n’ont été en rien une négociation. La rue de Grenelle, siège du ministère, se bornant à enregistrer l’avis de ses hôtes priés de ne rien dévoiler des arbitrages qui leur étaient présentés confidentiellement. De leur côté, les députés des groupes de la France insoumise, de la Gauche démocrate et républicaine – qui comprend 11 communistes – et de la Nouvelle Gauche (PS) estiment que, « sur la forme, la procédure d’adoption [du] projet de loi [habilitant le gouvernement à réformer par ordonnances] a été marquée par des délais et conditions matérielles ayant empêché le Parlement d’exercer son rôle ». Pour ce motif, ils ont déposé, avec deux députés nationalistes corses, un recours auprès du Conseil constitutionnel pour « déclarer inconstitutionnelle l’intégralité » d’un texte qui, en manquant « à l’exigence de précision », laisse au gouvernement une « marge d’appréciation exorbitante […] susceptible de conduire à des atteintes à des droits et libertés ayant valeur constitutionnelle ».

Il reste 78% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents