Barbara, multiples représentations

Mathieu Amalric se livre à une évocation sensible et impressionniste de la chanteuse, où Jeanne Balibar est à la hauteur de son modèle.

Amateurs de biopics traditionnels, passez votre chemin ! Ceux qui espéraient voir défiler la vie de Barbara dans le nouvel opus éponyme de Mathieu Amalric resteront sur leur faim. La chose semble de toute façon impossible. On entend dans le film ces mots dus à un écrivain ami de Barbara, Jacques Tournier (qu’un autre écrivain, Pierre Michon, interprète) : « C’est une femme qui se raconte sa vie avec tant de force qu’elle finit par y croire, et les autres autour d’elle. C’est en cela qu’il est si difficile…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents