Décentralisation : un nouveau souffle ?

Colmar et Saint-Étienne fêtent les 70 ans du réseau de centres dramatiques nationaux.

La « décentralisation » théâtrale ! Le mot s’est patiné, voire usé. En 1946, Jeanne Laurent, « sous-directrice des spectacles » au ministère de l’Éducation, commence à mettre en place le réseau des centres dramatiques nationaux (CDN) pour transformer un pays où le théâtre se faisait essentiellement dans la capitale. Ce fut une belle histoire, toujours vivante. Le théâtre public en région compte aujourd’hui 38 centres, ouverts les uns après les autres et très actifs. Le 70e anniversaire de cet événement a…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents