« Les JO doivent être soumis à référendum »

Le 13 septembre, Paris devrait se voir attribuer les Jeux 2024. Les opposants dénoncent une gabegie et un déni de démocratie.

Paris ou Los Angeles ? Il ne restait plus que deux villes en lice pour l’attribution des Jeux olympiques de 2024, après le retrait de Boston, Toronto, Hambourg, Rome et Budapest. Devant cette pénurie, le Comité international olympique (CIO) a choisi, le 11 juillet, d’attribuer d’un coup les JO de 2024 et de 2028, pour éviter de perdre l’une de ces « excellentes candidatures ». Paris tenant à tout prix à 2024, Los Angeles aurait choisi de lui laisser la place, moyennant une rallonge financière du CIO.…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

En Artsakh, sous les bombes

Monde accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.