Trump fragilisé, mais pas K.-O.

Malgré de vives dissensions au sein du Parti républicain après ses déclarations sur le drame de Charlottesville, Donald Trump conserve des soutiens.

Alexis Buisson  • 6 septembre 2017 abonné·es
Trump fragilisé, mais pas K.-O.
© photo : Alberto Pezzali / NurPhoto / AFP

Le mois d’août a été particulièrement agité pour le Président et ses conseillers. Après les heurts de Charlottesville, le premier a tout d’abord déclaré que la violence provenait de « plusieurs côtés », comme pour

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)