Alimentation : Macron promet de légiférer par ordonnances

En clôture des états généraux de l’alimentation, Emmanuel Macron change légèrement la donne dans les contrats entre agriculteurs et distributeurs. Sans rien bouleverser non plus.

Jean-Claude Renard  • 12 octobre 2017 abonné·es
Alimentation : Macron promet de légiférer par ordonnances
© photo : Francois Mori / POOL / AFP

Améliorer la rémunération des agriculteurs, tel était l’objet principal des États généraux de l’alimentation, première partie. Encore fallait-il ne pas trop toucher au porte-monnaie du consommateur, tout en ménageant la grande distribution, à un moment où les derniers chiffres des revenus des paysans ont été publiés. Selon la Mutualité sociale agricole (MSA), les agriculteurs ont eu un revenu annuel moyen, en 2016, oscillant entre 13 000 et 15 000 euros (en légère augmentation par rapport à 2015, ce qui s’explique par une baisse de leurs cotisations décidée par le précédent gouvernement). Toujours selon la MSA, 30 % des exploitants ont un

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Pour aller plus loin…

« Le discours sur la sexualité des jeunes se résume à une forme de panique morale et sanitaire »
Entretien 28 février 2024 abonné·es

« Le discours sur la sexualité des jeunes se résume à une forme de panique morale et sanitaire »

Dans son livre Les Choses sérieuses, la sociologue Isabelle Clair enquête sur les amours adolescentes et examine la manière dont filles et garçons entrent en relation.
Par Hugo Boursier
Violences sexuelles : dans les lycées, la grande omerta
Enquête 28 février 2024 abonné·es

Violences sexuelles : dans les lycées, la grande omerta

Si les politiques publiques contre le harcèlement scolaire ont été renforcées, celles contre les agressions entre élèves demeurent confidentielles. Elles laissent les personnels dépourvus de cadre et les victimes souvent seules face à leur traumatisme.
Par Pierre Jequier-Zalc
Dans l’Hérault, un SNU sauce gospel et tir au pistolet
SNU 27 février 2024

Dans l’Hérault, un SNU sauce gospel et tir au pistolet

Dans une publication sur X (ex-Twitter) de la direction des services départementaux de l’Éducation nationale de l’Hérault, rapidement supprimée, des jeunes volontaires du SNU célébraient leur fin de séjour de cohésion par une chorégraphie au son d’un gospel. L’an dernier, dans ce centre, un intervenant extérieur a appris à des jeunes à tirer au pistolet.
Par Hugo Boursier
« Si on écoute le gouvernement, il n’y a pas de problèmes de santé avec les pesticides »
Entretien 23 février 2024

« Si on écoute le gouvernement, il n’y a pas de problèmes de santé avec les pesticides »

Giovanni Prete, maître de conférences en sociologie et auteur de L’Agriculture empoisonnée. Le long combat des victimes des pesticides, décrypte les enjeux cachés derrière la mise en pause du plan de réduction des pesticides Écophyto.
Par Vanina Delmas