Des déclarations trop universelles

Si la France est présente sur tant de continents, c’est parce qu’elle y a perpétré, sous couvert de son universalisme, des conquêtes coloniales.

L’autre jour, Jean-Luc Mélenchon (JLM) a encore fait une crispante déclaration – qui se situait dans le droit fil (et la continuation) de celles, relatives par exemple à notre looooongue frontière (guyanaise) avec le Brésil, dont il avait l’an dernier jalonné sa si cocardière campagne [1]. « La France », a-t-il expliqué dans le cours d’un discours sur l’avenir de l’Europe, « n’est ni occidentale, ni européenne : elle est universaliste, parce qu’elle est présente sur les cinq continents ». JLM, il faut y…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents