Dialogue en roues libres

Arnaud Saury et Mathieu Despoisse utilisent le vélo acrobatique pour une réflexion subtile et décalée sur l’idée de militantisme et de genre.

Mathieu Despoisse et Arnaud Saury sont sur un vélo. Aucun des deux ne tombe, malgré les positions incongrues que le premier impose au second. Que se passe-t-il ? Mieux vaut donner sa langue au chat. À moins peut-être d’avoir assisté à l’unique performance de l’étonnant duo en ouverture du spectacle Domestic Flight (2005) de la compagnie La Zouze : une conférence déjantée intitulée Hiérarchie sexuelle (un combat pour la redéfinition des frontières). Respectivement comédien-metteur en scène et circassien, les deux artistes semblent reprendre dans Dad is Dead leur dialogue là où ils l’avaient laissé des années plus tôt. À la différence que, cette fois, ils mêlent leurs deux pratiques en une drôle de palabre cycliste, et s’autorisent des bavardages à des kilomètres de leur propos d’origine. Commerce Fair Trade, études de genre, luttes de la communauté LGBT… En l’espace de trente-cinq minutes, les deux acolytes passent joyeusement d’un sujet de désaccord à un autre, sans plus d’effort de transition que des circassiens classiques entre deux numéros. Et ce faisant, ils pédalent. L’air de rien, ils profitent de tous les possibles que leur offre leur agrès, sans se priver de quelques sous-entendus grivois. Entre l’esquisse de kamasutra homosexuel sur vélo et la réflexion comiquement décousue sur l’idée de militantisme, Mathieu Despoisse et Arnaud Saury trouvent un équilibre très personnel entre écriture et performance. Cela sans passer par la mise en abyme, largement utilisée par les artistes de nouveau cirque à la recherche d’écritures inédites. Au détriment parfois de l’esthétique.

Il reste 46% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents