« L’Assemblée », de Mariana Otero : Agoraphilie

L’Assemblée est un film en immersion, qui témoigne du besoin de démocratie dont Nuit debout a été l’expression.

Christophe Kantcheff  • 11 octobre 2017 abonné·es
« L’Assemblée », de Mariana Otero : Agoraphilie
© photo : DR

Et le lendemain soir, Nuit debout était encore vivante… Voilà ce que montre d’abord L’Assemblée : les efforts déployés pour que, matériellement, ce mouvement singulier puisse continuer. Il faut chaque jour remonter les tentes, relancer l’intendance sur cette place nue de la République où, la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes