Randy Newman : Matière à sarcasme

Dark Matter, le nouvel album de Randy Newman, le premier depuis neuf ans, rappelle qu’il est un auteur exceptionnel aux multiples talents.

Il pourrait y avoir plusieurs manières d’entendre le titre du nouvel album de Randy Newman, Dark Matter, mais c’est bien sa signification scientifique qu’il faut retenir. La matière noire est cette matière présente dans le cosmos, connue des astrophysiciens, qui n’ont pourtant aucune certitude sur sa composition. L’expression figure dans le premier morceau, le très long « The Great Debate ». Un débat (ou est-ce un match?) organisé façon cabaret entre des scientifiques et des croyants de différentes obédiences qui s’affrontent autour de questions comme cette fameuse matière ou la théorie de l’évolution. On ne dira pas lesquels en ressortent vainqueurs. En tout cas nous sommes d’emblée en présence du mode satirique très coutumier de Randy Newman. Un mode qui pourrait le rapprocher ici du Zappa du début des Mothers of Invention, non pas pour une ressemblance musicale directe mais dans la mesure où le sarcasme ne se cantonne pas aux mots et aux situations, il s’incarne aussi dans la musique, en premier lieu à travers les intonations vocales.

Il reste 72% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents