Entre vengeance et pardon, la Colombie et ses spectres

Dans le cadre de l’année France-Colombie, la compagnie Teatro Petra présente en France sa dernière création. Une subtile fable tragicomique pour un ex-seigneur de guerre et ses victimes.

Anaïs Heluin  • 8 novembre 2017 abonné·es
Entre vengeance et pardon, la Colombie et ses spectres
© PHOTO : Juan Antonio Monsalve

Depuis sa première édition en 2010, Sens interdits, à Lyon, s’est forgé une belle réputation de festival baroudeur, politique et citoyen. Sa cinquième édition, qui s’est tenue du 19 au 29 octobre avec 21 spectacles dans pas moins de 13 lieux culturels de l’agglomération, a été à la hauteur des attentes d’un public venu nombreux prendre des nouvelles des résistances théâtrales des quatre coins du monde, hélas rarement invitées sur nos

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 4 minutes