La crise catalane fissure la gauche espagnole

La déclaration d’indépendance du Parlement catalan débouche sur des élections régionales anticipées prévues en décembre dans un paysage politique en totale recomposition.

Il aura fallu moins d’une heure vendredi dernier pour ouvrir deux réalités politiques parallèles en Catalogne. Au lendemain d’une journée de grande tension, le Parlement catalan a finalement adopté le texte validant la proclamation d’une « république catalane, en tant qu’État indépendant et souverain, de droit démocratique et social ». Une déclaration d’indépendance votée à bulletin secret, validant ainsi le texte dans un hémicycle déserté par les 53 députés de l’opposition, avec 70 voix pour, 2 votes…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents