Non, tout ne se vaut pas

Le Monde procède à une très dangereuse détraction des antiracistes.

Encore un – dernier – mot, à propos de l’infâme procès en « complicité » avec « l’islamisme » que Manuel Valls et quelques autres calomniateurs-trices instruisent depuis plusieurs semaines contre Mediapart et son moustachu fondateur – Edwy Plenel, bien sûr –, et des commentaires navrants que suscite cette affaire. Un mot, plus précisément, d’un récent éditorial du Monde, qui appelait, à un « apaisement », et dont l’auteur-e, anonyme, écrivait : « Cet embrasement témoigne de la guerre de religions qui crispe dangereusement, depuis des années, la société française à propos de la place de l’islam. D’un côté, les tenants d’une laïcité rigoureuse, qui récuse tout communautarisme et qui redoute le poison de la propagande islamiste. De l’autre, les partisans d’une laïcité ouverte au dialogue avec toutes les composantes de la communauté musulmane, afin de ne pas stigmatiser celle-ci au nom de l’islamisme, voire du terrorisme djihadiste. Gauche “égarée” contre “islamo-gauchisme” complice. Le tout à coup de généralisations à l’emporte-pièce, d’amalgames douteux et de vieilles détestations recuites. »

Il reste 65% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents