Nouvelle-Calédonie : Un processus d'indépendance vieux de trente ans

Le référendum est l’aboutissement de négociations démarrées dans les années 1980 dans un contexte de fortes tensions ethniques et politiques.

L’accord conclu le 2 novembre à Matignon par le Comité des signataires de l’accord de Nouméa marque une étape importante dans le processus de décolonisation progressif de la Nouvelle-Calédonie, engagé depuis 1988. Cet archipel océanien d’une superficie de 18 600 km2, français depuis 1853 mais situé à 16 800 km de la métropole, a connu dans les années 1980 de fortes tensions entre partisans et opposants de l’indépendance, Kanaks et Européens. Étaient notamment en jeu la propriété de la terre et la…

Il reste 82% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents