« Tous des oiseaux », de Wajdi Mouawad : Éteindre le feu…

Dans Tous des oiseaux, Wajdi Mouawad oppose l’amour à l’embrasement du Proche-Orient dans un spectacle impressionnant.

Un grand théâtre national donne à voir une pièce où les comédiens ne prononcent pratiquement pas un mot de français. Notre langue n’est que dans le surtitrage ! Scandale ? Nullement. L’auteur, Wajdi Mouawad, a beaucoup agi pour le français et a même renouvelé notre langage puisque, libano-québécois, il est l’un des plus grands écrivains francophones. Dans cette nouvelle œuvre, Tous des oiseaux, il a besoin d’un effet de réel, à l’intérieur d’un spectacle qui n’est pas réaliste : les personnages doivent…

Il reste 87% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents