« Investir en France »

Macron trouve aussi son intérêt dans le colportage de fausses nouvelles.

Sébastien Fontenelle  • 31 janvier 2018 abonné·es
« Investir en France »
Photo : Emmanuel Macron avec Sundar Pichai, pdg de google, au château de Versailles, le 22 janvier 2018.
© Thibault Camus / POOL / AFP

L****e mois dernier – on s’en parla ici même, s’il t’en souvient –, Emmanuel Macron, chef de l’État français, partait en guerre contre les « fake news » (les « fausses nouvelles », comme on les appelle dans la Beauce).

L’intention était, dans l’absolu, très louable, mais il y a un (gros) « mais », qui est qu’Emmanuel Macron lui-même gauchit [1] si souvent la vérité, et contrefait si régulièrement (et avec un tel aplomb) la réalité, que ce biais orwellien semble lui être aussi naturel que la respiration.

L’autre jour, par exemple, il recevait, à Versailles, et à

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans
De bonne humeur

Sébastien Fontenelle est un garçon plein d’entrain, adepte de la nuance et du compromis. Enfin ça, c’est les jours pairs.

Temps de lecture : 3 minutes