« Investir en France »

Macron trouve aussi son intérêt dans le colportage de fausses nouvelles.

Le mois dernier – on s’en parla ici même, s’il t’en souvient –, Emmanuel Macron, chef de l’État français, partait en guerre contre les « fake news » (les « fausses nouvelles », comme on les appelle dans la Beauce). L’intention était, dans l’absolu, très louable, mais il y a un (gros) « mais », qui est qu’Emmanuel Macron lui-même gauchit [1] si souvent la vérité, et contrefait si régulièrement (et avec un tel aplomb) la réalité, que ce biais orwellien semble lui être aussi naturel que la respiration.…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.