Le Parlement européen coule la pêche électrique

Les eurodéputés ont décidé de dire non à la généralisation de la pêche électrique dans les eaux européennes.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le Parlement européen n’a pas succombé au chant des sirènes des lobbies de la pêche industrielle : il s’est prononcé par 402 voix contre 232 pour l’interdiction de la pêche électrique en Europe. « C'est une très belle victoire contre une pêche terriblement néfaste, une véritable arme de prédation massive », s'est réjoui l'eurodéputé Yannick Jadot, qui fait partie des élus à la pointe de la contestation.

Cette technique de pêche, jugée destructrice pour les fonds marins, autorisée à titre expérimental en mer du Nord, consiste à envoyer des impulsions électriques pour étourdir les poissons et les capturer vivants au fond des mers. Si elle évite de remuer les fonds marins, elle perturbe les écosystèmes et ne fait aucune différence entre les espèces de poissons.

« La présence des pêcheurs a fait une immense différence. Leur urgence est palpable, leurs chiffres sont alarmants : ils sont réellement en grande difficulté, les députés ont compris le problème systémique qu’ils allaient créer » complétait Frédéric Le Manach, directeur scientifique de Bloom, l’une des ONG mobilisées depuis des années contre cette pratique. Leur pétition a récolté plus de 100 000 signatures.

S’ils ont remporté une première bataille, les opposants à la pêche électrique restent conscients que la guerre n’est pas encore gagnée. Le Parlement doit maintenant entrer en négociation avec le Conseil (les États membres) et la Commission pour trouver un compromis final. Ce débat concentre à lui seul les aberrations des pratiques européennes : interdite en 1998 en Europe, la pêche électrique est revenue dans la légalité en 2006, à titre expérimental, notamment sous la pression des pêcheurs néerlandais.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents