Migrants : Macron invente des « fake news »

Lors d’un déplacement à Calais, le Président avait appelé les forces de l’ordre à être « exemplaires » et déploré les « mensonges » diffusés par « des acteurs trop nombreux ».

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


V ous avez instauré à Calais un protocole de la bavure. » Dans une tribune à Libération, Yann Moix signe des mots durs envers Emmanuel Macron. En cause ? Les traitements inhumains infligés aux migrants par les fonctionnaires de l’État. « Je l’ai vu, je l’ai filmé », affirme le chroniqueur, qui réalise un documentaire.

Lors d’un déplacement dans la ville, le Président avait appelé les forces de l’ordre à être « exemplaires » et déploré les « mensonges » diffusés par « des acteurs trop nombreux ». Il visait alors les organisations ­rapportant des destructions de sacs de couchage, bâches ou duvets distribués aux migrants. Celles-ci ont collectivement porté plainte contre X pour « destructions et dégradations de biens ». Ces confiscations par la police, conduites sous couvert « d’opérations de nettoyage », ne sont pas reconnues officiellement. Les associations ont donc marqué plus de 700 sacs de couchage et signé 120 contrats de prêt pour en faire valoir la possession. De quoi contrer les accusations de « fake news » du chef de l’État.


Haut de page

Voir aussi

Décolonisation inachevée

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents