La fin de l’alignement des astres

La réduction de la dépense publique pèsera sur la croissance.

La publication par l’Insee des chiffres de la croissance indique que le PIB a crû de 1,9 % en 2017, le taux le plus élevé depuis la crise. Mais cet indicateur est imparfait pour mesurer la richesse matérielle et immatérielle : il doit être complété par des indicateurs de développement humain. L’analyse concrète des déterminants du PIB permet néanmoins de montrer que la reprise n’est en aucun cas le produit de la politique de l’offre, juste le résultat d’un « alignement de six astres » en passe de prendre…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents