La mort du rail

On sait que ces ventes par lots se sont, jusqu’à présent, partout soldées par des catastrophes.

Sébastien Fontenelle  • 21 février 2018 abonné·es
La mort du rail
© photo : Matt Cardy / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images/AFP

Aux journalistes affectés à l’apologie de la « réforme » annoncée de la SNCF qui lui demandent si elle va « toucher au statut des cheminots » [1], Élisabeth Borne, ministre des Transports, fait, après avoir récité que « le statu quo n’est pas possible », cette réponse : « Le monde a changé. Est-ce normal que malgré cela la définition des métiers ferroviaires

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans
De bonne humeur

Sébastien Fontenelle est un garçon plein d’entrain, adepte de la nuance et du compromis. Enfin ça, c’est les jours pairs.

Temps de lecture : 3 minutes