Le promeneur de 68

Dans Un arbre en mai, Jean-Christophe Bailly mêle récit autobiographique et réflexion a posteriori sur Mai 68.

Dans l’avalanche des publications qui vont sortir à l’occasion des 50 ans de Mai 1968 [1], certaines méritent davantage que d’autres le détour. Quand Jean-Christophe Bailly, l’auteur notamment du Versant animal (2007) et du Dépaysement (2013), décide d’évoquer ce moment historique, qui concerne aussi sa propre jeunesse, on ne peut qu’être intrigué par ce que délivre la plume de cet esprit indépendant et exigeant. Écrit en 2004 mais laissé à l’état de manuscrit, Un arbre en mai est un texte bref, ramassé,…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Décolonisation inachevée

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents