États-Unis : La jeunesse en guerre contre les armes

Après la tuerie sanglante dans une école de Parkland, en Floride, des collégiens et des lycéens ont pris la tête d’un large mouvement pour le contrôle des armes à feu. Un tournant de l’histoire ?

D onald Trump avait promis de rendre l’Amérique grande, mais je n’ai pas l’impression qu’il y arrive. » Les mots sont prononcés par un petit garçon de 8 ans, qui s’est avancé timidement vers le micro installé sur une scène de Prospect Park, un espace vert au cœur de Brooklyn. Ce mercredi 14 mars, des milliers d’écoliers new-yorkais se sont joints à d’autres jeunes dans le reste des États-Unis pour un grand walkout (« débrayage ») en pleine journée de cours pour protester contre la violence liée aux armes à feu et l’inaction de la classe politique. Ce grand rassemblement national était la première action d’une telle ampleur depuis la fusillade au lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland (Floride), au cours de la laquelle 17 personnes ont trouvé la mort.

Il reste 91% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents