Jérôme Fourquet : « Une certaine élite a fait sécession »

Jérôme Fourquet met en lumière dans une note pour la Fondation Jean-Jaurès le repli des Français les plus riches dans un entre-soi confortable.

Concentration dans les centres-villes, Paris en premier lieu, quasi-disparition des classes populaires parmi les élèves des grandes écoles les plus prestigieuses, ENA en tête, jusqu’à l’exil fiscal d’un certain nombre de familles… Tous ces phénomènes sont révélateurs du refus des élites françaises de participer à la solidarité nationale, qu’elle soit financière ou économique. Ce que Jérôme Fourquet caractérise comme une « sécession » dans une note pour la Fondation Jean-Jaurès. Le politologue montre…

Il reste 97% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents