August Sander : portrait(s) d’Allemagne

Au Mémorial de la Shoah, une rétrospective confronte notamment les visages de persécuteurs et de persécutés durant la période nazie. Saisissant.

Foule de personnages. Paysans du Westerwald, berger, couple de vieux, jeunes paysans endimanchés, fiancés… Aux tableaux de campagne, d’où se dégagent un calme taciturne et l’humilité du modèle (et celle de l’opérateur), s’ajoute la part citadine : artisans, bonne sœur, maître pâtissier, lycéen, mère et fille de mineur, ouvrière, révolutionnaires et anarchistes (chaussés de petites lunettes), étudiants, historien d’art, capitaine d’industrie, commerçant en gros, peintre, sculptrice, bohème, femme de ménage,…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Extinction Rebellion sonne la révolte en France

Écologie accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents