Réforme de la zone euro : le non à Macron

L’abandon du chantier fiscal légalisera l’évasion.

Les politiques d’austérité ont conduit la zone euro au bord de la déflation. Celle-ci fut évitée en 2012 par l’action « non conventionnelle » de la Banque centrale européenne (BCE), qui, conjuguée aux baisses de l’euro et du prix du pétrole ainsi qu’à une certaine flexibilité du pacte de stabilité, a favorisé la reprise. Mais celle-ci reste fragile. En l’absence de politique budgétaire, la zone euro n’est pas armée pour surmonter ses déséquilibres macroéconomiques. C’est pourquoi des tenants des…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.