SNCF : Le gouvernement reste ferme… et flou

Ni l’examen de la réforme à l’Assemblée ni la concertation au ministère n’ont fait avancer le débat. La détermination des cheminots reste intacte.

Trois semaines de conflit, un vote hâtif à l’Assemblée nationale et quatre tranches de deux jours de grève n’auront presque rien changé à l’équilibre des forces qui s’opposent sur la réforme de la SNCF. L’intersyndicale (CGT, Unsa, SUD-rail, CFDT) reste unie autour du principe d’une grève intermittente de deux jours sur cinq (1). De l’avis général, la détermination ne faiblit pas, malgré des nombres de grévistes annoncés en baisse de 10 points les 13 et 14 avril (22,5 % au total et 38 % chez les personnels…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents