Universités : « La diversité va disparaître »

Selon Sophie Orange, sociologue à l'université de Nantes, le mouvement peut s’étendre si enseignants et parents prennent la mesure du recul historique induit par ce plan.

Inapplicable, discriminant, décourageant… Le système de sélection à l’entrée de l’université devrait rassembler contre lui bien au-delà des étudiants et militants engagés pour la défense du service public, estime Sophie Orange, spécialiste de l’enseignement supérieur. Le mouvement est-il en train de s’amplifier ? Sophie Orange : Chez les étudiants, le mouvement est déjà assez mûr. Il s’est construit progressivement et a fait naître des modalités d’action variées pour informer les jeunes, qui portent leurs…

Il reste 90% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents