La fronde contre Parcoursup

Des équipes ne veulent pas participer à la sélection, refusant la surcharge de travail, dénonçant des discriminations.

Classer les 8 millions de souhaits des futurs bacheliers ? Mission impossible, selon les enseignants-chercheurs. Ceux-ci ont vu arriver sur leurs bureaux de trop nombreux dossiers : la nouvelle plate-forme Parcoursup ne hiérarchise pas les 10 vœux de chaque candidat, ce qui augmente considérablement le nombre de dossiers à évaluer. Suscitant dans le pays une fronde croissante. Selon l’association Sauvons l’université, plus d’une cinquantaine de départements d’études et d’universités ont adopté des motions…

Il reste 90% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents