1er Mai : fête du capital pour Macron !

La suppression de l’« exit tax » renforce le caractère injuste de la politique fiscale d’Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a annoncé, le 1er mai, la suppression de l’« exit tax », l’une des rares dispositions destinées à lutter contre l’exode fiscal des contribuables français. En vigueur depuis 2012, cette taxe impose les plus-values réalisées par les chefs d’entreprise qui transfèrent leurs actifs à l’étranger afin de les vendre en échappant à l’impôt. Cette décision a été annoncée dans un entretien au magazine états-unien Forbes, destiné à un lectorat fortuné. Emmanuel Macron a indiqué vouloir envoyer un «…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Clandestin malgré lui

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents