Dossier : Macron, un an : La droite parallèle

Hulot, écolo en terre inconnue

Faire-valoir vert du macronisme, le ministre de la Transition écologique et solidaire a vécu une année riche en renoncements.

La voix faussement assurée, Nicolas Hulot lit ses notes devant les caméras. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a visiblement la gorge serrée, et ce n’est pas à cause de sa cravate, puisqu’il n’en porte pas. La sentence est tombée juste après le Conseil des ministres du 7 novembre 2017 : l’objectif de baisser la part du nucléaire à 50 % dans le mix énergétique ne sera pas tenu pour 2025. Pour cette annonce fâcheuse, le n° 3 du gouvernement est entouré de ses deux secrétaires d’État, Brune…

Il reste 93% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents