Royaume-Uni : La ministre de l’Intérieur paie le scandale Windrush

Amber Rudd a dû démissionner dimanche 29 avril en raison d’un scandale lié aux quotas d’immigration.

Politis  • 3 mai 2018
Partager :
Royaume-Uni : La ministre de l’Intérieur paie le scandale Windrush
© Dan Kitwood/Getty Images/AFP

C’était l’une de ses meilleures copines au gouvernement. Ou, en tout cas, l’une des plus proches et fidèles alliées politiques de la Première ministre, Theresa May, au sein de l’exécutif britannique. Ministre de l’Intérieur, ou du « Home Office » comme l’on dit outre-Manche, la très conservatrice Amber Rudd (photo) a dû démissionner dimanche 29 avril en raison d’un scandale lié aux quotas d’immigration. La ministre a en effet grossièrement menti en tentant de nier qu’il n’existait pas d’objectifs chiffrés fixés à ses services en matière d’expulsions de migrants en situation irrégulière. « J’ai involontairement [sic] trompé la commission parlementaire des Affaires intérieures sur les objectifs de déplacement [re-sic] des immigrés clandestins », a fini par reconnaître Amber Rudd.

La ministre paie également le scandale dit de Windrush, du nom d’un des premiers bateaux ayant transporté des migrants depuis les Caraïbes jusqu’en Angleterre entre 1948 et les années 1970, venus pour reconstruire la Grande-Bretagne après la Seconde Guerre mondiale. On leur avait promis la nationalité britannique, mais sans leur fournir de document. De facto, certains se voient aujourd’hui traités comme des clandestins. L’affaire tombe particulièrement mal pour la conservatrice Theresa May, à quelques jours d’élections locales importantes, particulièrement mal engagées pour les Tories

Monde
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »
Résistance • 25 janvier 2023 abonné·es

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »

Deux ans après le coup d’État militaire, le mouvement de résistance pro-démocratie ne fléchit pas. Cependant, l’issue de sa lutte dépend du renforcement des soutiens extérieurs, jusque-là timides.
Par Patrick Piro
« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »
Entretien • 4 janvier 2023 abonné·es

« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »

Le chercheur béninois Francis Laloupo étudie depuis longtemps les enjeux géopolitiques de l’Afrique et les conflits qui y émergent, particulièrement en Afrique de l’Ouest. Cette région connaît aujourd’hui des soubresauts qui contrecarrent ses avancées vers la démocratie. L’ex-colonisateur français en porte une responsabilité non négligeable, estime le chercheur.
Par Patrick Piro
Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni
Monde • 14 décembre 2022 abonné·es

Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni

Depuis l’élection du gouvernement d’extrême droite en Italie, les mouvements pro-vie et anti-genre prennent de l’ampleur et s’emploient à infléchir la législation dans le sens de leurs combats.
Par Irene Fodaro
De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens
Répression • 9 décembre 2022 abonné·es

De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens

Accusés de tous les maux par Ankara et par Téhéran, les partis d’opposition et les groupes rebelles kurdes vivent des heures très difficiles en Irak et en Syrie. Si la « communauté internationale » ne cache pas sa préoccupation, personne ne semble en mesure de mettre fin à un cycle devenu infernal. Décryptage.
Par Laurent Perpigna Iban