Secret des affaires : Des scandales exemplaires

Comment la nouvelle loi aurait entravé des révélations majeures : un lanceur d’alerte, un scientifique et un membre d’ONG racontent leurs expériences.

Ligne Lyon-Turin Daniel Ibanez, lanceur d’alerte Avec la loi sur le secret des affaires, les promoteurs de la ligne Lyon-Turin (1) auraient pu réclamer des sanctions très coûteuses pour les informations que j’ai publiées sur les conflits d’intérêts ou l’analyse de leurs bilans. J’ai commencé à me pencher sur ce projet en 2012, quand j’ai vu fleurir dans la région de Chambéry des panneaux informant qu’une enquête publique débutait. Si ce projet est d’envergure nationale, voire européenne (le coût, estimé à…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Réinventer les possibles

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents