Venezuela : Maduro en capitaine du Titanic

C’est avec 54 % d’abstention que Maduro a été réélu, avec 68 % des voix.

Politis  • 23 mai 2018
Partager :
Venezuela : Maduro en capitaine du Titanic
© CARLOS BECERRA/ANADOLU AGENCY/AFP

Président sortant, Nicolás Maduro avait promis de respecter le résultat des urnes. Il y avait du cynisme dans cette déclaration : il était ultra favori, dimanche dernier, face à deux candidats sans épaisseur, le front d’opposition ayant renoncé à participer pour protester – scrutin anticipé de six mois, « chantage » vote contre nourriture, etc. Et puis, fin 2015, le régime avait contesté par tous les moyens la large victoire de l’opposition aux législatives, allant jusqu’à installer, en août dernier, une assemblée constituante plénipotentiaire à sa main.

C’est avec 54 % d’abstention (contre 20 % en 2013) que Maduro a été réélu, avec 68 % des voix. Il vante le bénéfice pour l’économie de la stabilité politique : contrôlant tous les pouvoirs, il règne pourtant sur un Titanic en train de sombrer. L’énorme crise économique aurait déjà mis plus de 80 % de la population sous le seuil de pauvreté et des dizaines de milliers de personnes sur les routes de l’exil. Surtout, alors que la population dépend cruellement des importations pour des biens de première nécessité (alimentation, santé, etc.), le front international va encore se durcir contre Maduro. Le scrutin avait été rejeté, comme non conforme aux normes démocratiques, par 14 pays d’Amérique et des Caraïbes parmi les plus importants (dont les États-Unis) et l’Union européenne.

Monde
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »
Résistance • 25 janvier 2023 abonné·es

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »

Deux ans après le coup d’État militaire, le mouvement de résistance pro-démocratie ne fléchit pas. Cependant, l’issue de sa lutte dépend du renforcement des soutiens extérieurs, jusque-là timides.
Par Patrick Piro
« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »
Entretien • 4 janvier 2023 abonné·es

« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »

Le chercheur béninois Francis Laloupo étudie depuis longtemps les enjeux géopolitiques de l’Afrique et les conflits qui y émergent, particulièrement en Afrique de l’Ouest. Cette région connaît aujourd’hui des soubresauts qui contrecarrent ses avancées vers la démocratie. L’ex-colonisateur français en porte une responsabilité non négligeable, estime le chercheur.
Par Patrick Piro
Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni
Monde • 14 décembre 2022 abonné·es

Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni

Depuis l’élection du gouvernement d’extrême droite en Italie, les mouvements pro-vie et anti-genre prennent de l’ampleur et s’emploient à infléchir la législation dans le sens de leurs combats.
Par Irene Fodaro
De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens
Répression • 9 décembre 2022 abonné·es

De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens

Accusés de tous les maux par Ankara et par Téhéran, les partis d’opposition et les groupes rebelles kurdes vivent des heures très difficiles en Irak et en Syrie. Si la « communauté internationale » ne cache pas sa préoccupation, personne ne semble en mesure de mettre fin à un cycle devenu infernal. Décryptage.
Par Laurent Perpigna Iban