Le bois-énergie, faux ami écolo

Au départ issus des déchets de scieries, les granulés de bois sont désormais produits pour l’industrie… et détruisent des forêts.

Vanina Delmas  • 25 juillet 2018 abonné·es
Le bois-énergie, faux ami écolo
© photo : Monty Rakusen / Cultura Creative / AFP

Une pluie de petits cylindres marron 100 % bois naturel engloutis dans le poêle et la chaleur jaillit dans le salon. Se chauffer grâce aux granulés de bois, aussi nommés pellets, a rapidement séduit les particuliers. Selon l’association Propellet, qui regroupe les principaux fabricants et distributeurs de granulés, plus de 800 000 foyers français se chauffaient aux granulés de bois en 2017, soit une hausse de 16 % par rapport à l’année précédente. Une source d’énergie vendue comme très efficace, économique, locale et durable. Des arguments également accolés à toute la filière bois-énergie qui sert au chauffage individuel, collectif ou à la production d’électricité, comme à Gardanne,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Publié dans le dossier
Aux arbres, citoyens !
Temps de lecture : 4 minutes

Pour aller plus loin…