Les deux roues de la lutte climatique d’Alternatiba

Le tour cycliste Alternatiba mobilise des milliers de personnes en France contre le dérèglement climatique, prêtes aux alternatives mais aussi à actions de résistances non-violentes.

Patrick Piro  • 29 août 2018 abonné·es
Les deux roues de la lutte climatique d’Alternatiba
photo : La vélorution accompagnant l’arrivée du tour Alternatiba à Lyon a rassemblé près de 400 cyclistes. n
© Patrick Piro

Pauline et José partagent une petite grimace : ils auraient bien aimé la conclure à la pédale au côté de leurs compagnons, cette prometteuse étape lyonnaise du tour Alternatiba. Mais l’une est affectée ce jour-là à l’animation d’une formation à l’action non-violente, et l’autre au pilotage d’une des deux camionnettes logistiques.

Cette semaine-là, l’équipée cycliste réunissait aussi Anne-So, Arthur, Aude, Baptiste, Cal, Damien, Eneko, Fanny, Rémi, Samuel et Sofiane, venus de Clermont-Ferrand, Montpellier, Saint-Malo, Nantes, Toulon, Genève ou Bayonne. C’est la deuxième édition de ce tour de France (1), coorganisé par le jeune mouvement Alternatiba, Action non-violente COP 21 (ANV-COP 21) et les Amis de la Terre, et il avale gaillardement son 3 900e kilomètre quelque part vers Bron en cette après-midi du dimanche 26 août.

La dizaine de militants, qui se renouvelle

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 8 minutes