L’histoire d’un historien

Chercheur de renom, ancien directeur de la revue Les Annales, Jacques Revel retrace son parcours dans une conversation au long cours avec le journaliste Emmanuel Laurentin.

Un historien peut-il se raconter ? Peut-il lui-même devenir objet historique ? Ce sont là les principales interrogations qui se sont posées à Jacques Revel quand il a accepté l’invitation du producteur de « La Fabrique de l’Histoire » sur France Culture, Emmanuel Laurentin, pour une série de dialogues durant toute une semaine dans le cadre de l’émission « À voix nue » (1). Comme son nom l’indique, celle-ci entend entraîner l’invité à se dévoiler lui-même, sous le feu des questions de l’intervieweur.

Dès la préface, Jacques Revel reconnaît avoir accepté l’invitation un peu vite, « volontiers, sans y réfléchir davantage ». Mais il est bientôt gêné, gagné par des « réticences », ou même des « réserves ». S’il a eu souvent l’occasion de s’exprimer sur l’historiographie contemporaine et ses « transformations » récentes, l’exercice de se confier lui est peu familier ou plutôt difficile, dans la mesure où il n’est pas « exagérément porté sur l’égotisme ».

Au fil des questions du journaliste, Jacques Revel se prend pourtant au jeu, non sans conserver une certaine pudeur. Il accepte de raconter sa jeunesse à Belfort, sa formation intellectuelle en khâgne puis rue d’Ulm à Normale sup. Et enfin d’expliquer pourquoi il s’est « finalement résolu à devenir historien » au cours des années 1960, avec moult précisions sur les transformations souvent fécondes et les influences qui vont alors secouer la discipline, dont, en tout premier lieu, le structuralisme.

Il reste 50% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents