[POLITIS 30 ANS] L’URSS, c’est fini

En 2018, Politis revisite chaque semaine l’une des couvertures de ses trente années d’existence.

Politis.fr  • 6 septembre 2018
Partager :
[POLITIS 30 ANS] L’URSS, c’est fini

Le 29 août 1991, après sa traditionnelle interruption estivale, Politis rend compte d’« une formidable accélération de l’histoire ». Le 27 août, une semaine après le déclenchement d’un coup d’État – mené par une fraction de l’appareil dirigeant communiste et de l’armée – qui l’avait éloigné du pouvoir, Mikhaïl Gorbatchev annonce devant un Soviet suprême fantomatique l’élection au suffrage universel de tous les organes supérieurs du pays, y compris du président de l’URSS. Il souhaite signer au plus tôt le traité de l’Union régissant les rapports entre les républiques et l’État fédéral, et entamer une discussion avec les États qui souhaitent quitter l’Union, alors que le, même jour, l’indépendance des trois républiques baltes est reconnue par plusieurs pays.

Présent à Moscou, le journaliste Bernard Frédérick fait le récit détaillé de cette folle semaine qui a achevé de « refermer le livre que les matelots du croiseur Aurore avaient ouvert ». Le drapeau de la Russie d’avant 1917 apparaît sur le Kremlin à côté de la faucille et du marteau, symbole d’une nouvelle ère que le journal analysera plusieurs semaines durant.

Médias
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don