Aita Mari, un nouveau sauveur de vies

Malgré un climat politique européen hostile, l’équipage du bateau espagnol se prépare à gagner la Méditerranée centrale.

Regard indéfectible, un visage de bronze scrute l’immensité de l’océan Atlantique. À Saint-Sébastien, au Pays basque espagnol, la statue rend hommage aux exploits de José María Zubía, aussi appelé Aita Mari. Au prix de sa vie, ce pêcheur du XIXe siècle a sauvé celle de marins en perdition dans les eaux capricieuses du golfe de Gascogne. À 25 kilomètres plus à l’ouest de la jetée, un navire souhaite renouer avec cet héritage aux accents légendaires. Amarré au port de Getaria, l’Aita Mari a été présenté au…

Il reste 91% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.