Climat : le temps d’agir

Les rassemblements du 13 octobre témoignent d’une forte mobilisation citoyenne pour contenir le réchauffement en dessous de la barre fatidique des 1,5 °C.

Vanina Delmas  • 16 octobre 2018 abonné·es
Climat : le temps d’agir
© photo : Karine Pierre / Hans Lucas

J ambes nues en octobre. Tu trouves ça normal ? » Avec des températures défiant les statistiques pour un 13 octobre dans toute la France (28,8 °C à Bordeaux, 26,3 °C à Calais, 27,2 °C à Paris – une première à cette période depuis 1921…), la question rhétorique brandie sur une pancarte lors de la marche pour le climat provoque un mélange de rire et colère. Mais pas de résignation. Ce drôle de ressenti a éclaté dans les quelque 80 rassemblements en France, en Belgique et en Suisse, réunissant près de 120 000 personnes selon les organisateurs.

À Paris, une vague de 14 500 personnes a déferlé dans les rues au rythme de la chanson « Fever ». Sur les banderoles, le constat de la catastrophe annoncée côtoie l’humour : « SOS des Terriens en détresse », « Les fossiles, c’est pour les dinosaures », « C’est la tarte qu’il faut flamber, pas la planète ! » Certains messages sont plus politiques : « Le capitalisme valorise la destruction », « Ce n’est pas au climat de changer mais à la société », « Pas de planète B »… Et les inondations qui ont touché l’Aude le lendemain de la marche, causant la mort de onze personnes, ne font que renforcer cette impression d’accumulation de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 8 minutes