Les objectifs inavoués de la réforme des retraites

Un retour à la retraite à 60 ans à taux plein n’aurait coûté « que » 18 milliards.

Liêm Hoang-Ngoc  • 21 novembre 2018 abonné·es
Les objectifs inavoués de la réforme des retraites
© photo : BENJAMIN MENGELLE / HANS LUCAS / AFP

L****a dégradation du rapport actifs-inactifs et la baisse des gains de productivité placent de façon récurrente le régime de retraite par répartition sous tension. On comptait 4 actifs pour 1 inactif pendant les Trente Glorieuses. Il y en a 2 pour 1 aujourd’hui et il y en aura 1,6 pour 1 en 2050.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes