La force politique du rap

À rebours des clichés, la revue Mouvements consacre un numéro à un genre musical porteur de critique sociale et de subversion.

Olivier Doubre  • 5 décembre 2018 abonné·es
La force politique du rap
© La rappeuse new-yorkaise Cardi B reçoit l’American Music Award du meilleur artiste hip-hop, le 9 octobre 2018 à Los Angeles.KEVIN WINTER/GETTY IMAGES/AFP

Y a-t-il vraiment un combat, une battle, du rap ? Ce style musical apparu autour des années 1980, toujours extrêmement populaire à travers la planète et auprès désormais de plusieurs générations, est-il aussi un medium de luttes politiques et sociales ? Si oui, lesquelles ? D’aucuns nieront

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 3 minutes