La force politique du rap

À rebours des clichés, la revue Mouvements consacre un numéro à un genre musical porteur de critique sociale et de subversion.

Y a-t-il vraiment un combat, une battle, du rap ? Ce style musical apparu autour des années 1980, toujours extrêmement populaire à travers la planète et auprès désormais de plusieurs générations, est-il aussi un medium de luttes politiques et sociales ? Si oui, lesquelles ? D’aucuns nieront que le rap soit aujourd’hui une musique engagée et dénonceront ses « trahisons sociales, ses dérives et sa récupération par le marché », le tout, comme il est fréquent de l’entendre, sur fond de « mise en scène d’un…

Il reste 81% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents