« Monuments sacrés » : tour du monde des édifices religieux

Jusqu’au samedi 5 janvier, Arte propose une série à la découverte des plus beaux bâtiments cultuels. Une déambulation architecturale et un regard sur la relation des êtres humains à la religion.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


C’est là une série documentaire singulière et originale, avec autant de films qui se penchent sur le christianisme, l’islam, le judaïsme, le bouddhisme et l’hindouisme. Non pour raconter l’histoire de ces religions mais pour observer, au travers de leurs lieux de culte, comment a évolué la relation de l’être humain au sacré.

À chaque documentaire, une poignée de sites, d’édifices propices à raconter une histoire, à une théâtralisation, jouant aussi de la lumière et des sonorités, un récit liant la civilisation et la transformation des lieux. Temples, églises, synagogues, mosquées… « qui ne sont pas seulement la matérialisation de croyances, observe Christine Le Goff, productrice de cette série documentaire (coproduite par Arte France et Zed), mais aussi le témoignage physique de grands mouvements historiques, comme les migrations, les conquêtes, les révolutions philosophiques, artistiques, l’évolution des dogmes. En ce qui concerne les mosquées, par exemple, les dynasties musulmanes successives ont inventé un style architectural toujours plus époustouflant ».

© Politis

La cathédrale Notre-Dame de Chartres, moment clé de l’histoire du Moyen-Age, le Duomo de Florence, la cathédrale Saint-Basile à Moscou, la synagogue Beth Sholom, dans la banlieue de Philadelphie, les mosquées du Caire et d’Ispahan, l’abbaye du Mont Saint-Michel… Des lieux qui réclament leur poids de réflexion sur la conservation (mais on n’est pas là dans l’écume et la spectacularisation d’un Stéphane Bern), où sont filmés les rituels, éclairés par les témoignages et les analyses d’historiens, de théologiens, d’archéologues, d’architectes, de chercheurs et restaurateurs. Soit un travail remarquable, très pédagogique, appuyé par une réalisation sobre, recourant notamment à l’utilisation des drones pour apporter un mouvement ascendant vers les cieux (et des images stupéfiantes), comme en use Véronique Legendre, dans le troisième volée de la série, articulé autour des édifices dans différents pays asiatiques (en Inde, en Birmanie, au Japon, en Mongolie) et survolant majestueusement les stupas, et autres monastères, dans un paysage luxuriant.

Monuments sacrés, chaque samedi, jusqu’au 5 janvier, à 20h50, sur Arte, et sur Arte+7 jusqu’au 12 janvier. Également en coffret DVD à partir du 4 janvier (4x1h30 environ).

Premier volet : Mosquées, art et espace, de Bruno Ulmer ; deuxième volet : Église, la quête de la lumière, de Bruno Victor-Pujebet ; troisième volet : Temples d’Asie, la nature, les hommes et les Dieux, de Véronique Legendre ; quatrième volet : Synagogues, absence et présence, de Celia Lowenstein.


Haut de page

Voir aussi

Cinéma à l’Élysée

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Le blanchiment de Le Pen

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents