Walter Benjamin, marxiste hors ligne et premier écolo ?

Le philosophe et sociologue Michael Löwy a réuni ici plusieurs essais sur le penseur allemand, dont il offre une lecture inédite et analyse la dimension révolutionnaire.

Franco-brésilien né en 1938, proche de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) française (il s’installe définitivement à Paris dès 1969) et ami du philosophe Daniel Bensaïd, Michael Löwy ne découvre l’œuvre de Walter Benjamin – proche d’Hannah Arendt, de l’École de Francfort ou de Gershom Scholem – qu’à la fin des années 1970. C’est pour lui une révélation : « Dans mon itinéraire intellectuel, il y a un avant et un après cette illumination profane. » Et ce choc tient d’abord à la lecture de l’une des dernières œuvres du penseur juif allemand, les Thèses sur le concept d’histoire, écrites en 1940 à la veille de son suicide à Portbou (Catalogne) pour éviter que les autorités franquistes ne le remettent à la police du régime de Vichy puis aux nazis.

L’un des apports majeurs de ce recueil d’essais de Michael Löwy, aux thèmes très divers (surréalisme, Paris et l’urbanisme moderne, messianisme juif, etc.), est de montrer la lecture critique et pour le moins hétérodoxe de la pensée marxiste chez Walter Benjamin. Celui-ci n’est devenu véritablement marxiste qu’à partir de 1924, essentiellement après sa lecture du livre majeur de György Lukács, Histoire et conscience de classe (1923). Mais Benjamin n’abandonnera jamais « la dimension anarchiste de son horizon intellectuel », plus ancienne. C’est pourquoi Michael Löwy travaille aussi sur certains de ses « écrits politiques prémarxistes », comme celui fortement influencé par Max Weber intitulé Le Capitalisme comme religion (1921), « parfaitement étranger, sinon hostile, à Marx ».

Il reste 49% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents