Fragments de monologues amoureux

Avec L’Amour en toutes lettres. Questions sur la sexualité à l’abbé Viollet (1924-1943), Didier Ruiz nous plonge dans l’intimité d’hommes et de femmes des années 1930. Et nous pousse à regarder la nôtre en face.

Anaïs Heluin  • 23 avril 2019 abonné·es
Fragments de monologues amoureux
© crédit photo : emilia stefani

La durée de vie des spectacles se réduisant, les occasions de retrouver à plusieurs années d’intervalle un comédien dans le même rôle sont de plus en plus rares. À ce titre, L’Amour en toutes lettres. Questions sur la sexualité à l’abbé Viollet (1924-1943) est déjà exceptionnel. Plus de vingt ans après sa création,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes