Une femme en roue libre

Un « solo anatomique » de Nathalie Fillion, servi par le jeu athlétique de Manon Kneusé.

Gilles Costaz  • 16 avril 2019 abonné·es
Une femme en roue libre
© crédit photo : Giovanni CittadiniCesi

Une jeune cycliste, cheveux et robe légère au vent, pédale à travers Paris. Mais la capitale est trop petite pour elle. Elle traverserait bien la France et le monde. Trop étroite pour elle, également, la pensée de ses contemporains. Ils

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes