L’Europe se cherche des visages

Après les élections, un intense lobbying politique des États membres et des partis s’engage pour remplacer les quatre principaux dirigeants de l’UE, dont le mandat expire à l’automne.

Michel Soudais  • 29 mai 2019 abonné·es
L’Europe se cherche des visages
Photo : Jean-Claude Juncker vote à Capellen, au Luxembourg, le 26 mai.
© JOHN THYS/AFP

Après les élections, place aux tractations… et aux marchandages. Les chefs d’État et de gouvernement devaient se retrouver le 29 mai à Bruxelles autour d’un dîner informel afin d’entamer le processus de désignation qui suit toute élection européenne. Le renouvellement du Parlement européen est en effet le prélude à celui de la Commission européenne. Le premier poste à

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes